Le collectif Hit The Road fait du parkour à Tchernobyl

1165

Le collectif de parkour français Hit The Road, basé à Paris, et composé d’athlètes et de cinéastes dans la création d’exploits sportifs et audiovisuels époustouflants, s’est rendu en Ukraine l’été dernier pour visiter tout en acrobaties la ville de Kiev et la ville fantôme de Prypiat, à Tchernobyl.

Ce court-métrage retrace leur voyage de cet été en Ukraine. Depuis les bas fonds de Kiev jusqu’au sommet de ses toits, le collectif a enchaîné les explorations d’urbex et de parkour à travers la ville. Les français ont ensuite conclu leur voyage par une immersion totale de plusieurs jours dans la ville fantôme de Prypiat, à Tchernobyl, théâtre de la catastrophe nucléaire de 1986. Cette zone, abandonnée et figée dans le temps, leur a offert la possibilité d’en faire des clichés exceptionnels ainsi qu’une vidéo tout aussi incroyable.

Selon Paul, qui s’est livré au site MeltyXtrem, « la zone est totalement contrôlée, aucune présence humaine n’est acceptée, ce qui fait que nous avons dû marcher de longues heures, près de 180 km en trois nuits, avant de pouvoir entrer dans la ville. » Il explique que la fatigue leur a empêché de pratiquer le parkour à Prypiat, mais pas de visiter l’ancienne centrale nucléaire: « Nous étions tellement fatigués que nous n’avons pas fait de parkour. Nous devions faire attention à tout. C’était une vraie expérience, heureusement qu’on était tous les quatre sinon ça aurait été dur de tenir psychologiquement avec la fatigue qui s’installe. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here