Le mois dernier, le Département en charge du commerce aux États-Unis a rendu deux rapports selon lesquelles, le constructeur Boeing est menacé par des subventions étrangers qui ont permis la fabrication d’avions. Il a ainsi demandé à ce que ces subventions soient arrêtées. Cette décision risquerait de nuire non seulement aux travailleurs canadiens, mais également à plusieurs milliers de salariés de Bombardier en Irlande du Nord. Le rival de longue date de Boeing, Aribus a indiqué qu’il allait investir dans près de 50,01 % dans la construction des avions de série C. Il compte en plus transférer une partie de la production dans son usine d’Alabama.

Cette démarche pourrait résoudre plusieurs problèmes. Cela va également faire plaisir au président américain, Donald Trump, qui va profiter de la création d’emplois que cela pourrait générer. L’UE va sûrement approuver cette démarche. Par ailleurs, le gain d’Airbus ne fera pas le bonheur de Boeing.

Source :

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici