Voulant agresser un évêque en plein office, il se prend la gamelle de sa vie

220
PARTAGER

Entre le tragique et le comique, il n’y a parfois qu’un pas. C’est ce qu’ont pu constater les Ougandais le dimanche 1er avril 2018 – la date semble être providentielle ! Ce jour-là, en plein office anglican, l’évêque protestant Kityo Luwalira se trouvait derrière l’autel. Tout à coup, un individu de 35 ans arrive comme une fusée, armé d’un gourdin. La rapidité de l’action et la nature de l’arme ne laissent la place à aucun doute quant aux intentions de l’agresseur… Mais voilà, pour ce dernier, les choses n’ont pas été aussi faciles que prévu. En effet, le saut de la balustrade séparant le chœur du reste de l’église a été quelque peu compliqué. En conséquence, l’assaillant particulièrement violent a chu d’une manière plutôt monumentale, se retrouvant KO sur le pavé du temple… Ces images sont plus spectaculaires que celles d’une agression manquée plus tôt cette année contre Angela Merkel.

L’agresseur en question serait un certain Herbert Kaddu. Son prénom a une connotation chrétienne. Le policier Patrick Onyango a précisé après les faits que l’homme de 35 ans aurait été poussé à agir ainsi par des esprits malins, selon ses propres aveux. L’évêque anglican sauvé par cette chute inopinée trouve lui aussi probable la piste d’une possession satanique. Mais il ne pourrait s’agir que d’un prétexte pour un attentat raté, la sorcellerie de type vaudou étant très courante en Ouganda et de nombreuses personnes lui accordant des pouvoirs réels. Ce pourrait, pour l’agresseur, être un moyen de se dédouaner.

Source :

NTVUganda