Le mouvement anti-porno se consolide aux USA

438
PARTAGER

« Fight the New Drug » : c’est le nom d’un vaste collectif nord-américain se consacrant à la lutte contre la pornographie. Cette dernière est assimilée à une forme de drogue. Dans une vidéo, l’organisation reconstitue l’histoire de la pornographie, une manne financière immorale qui a en grande partie dû son succès et sa généralisation à une technologie nouvelle : Internet. Mais aussi à l’appât du gain facile de certains hommes d’affaires, ou encore à un désir de contrôle social ou de destruction des traditions ancestrales et naturelles. Dès lors, le monde moderne et l’humanité auraient été pollués par la pornographie, laquelle s’est insinuée presque partout, parfois subrepticement comme dans la publicité ou les goûts artistiques, allant jusqu’à modifier les pratiques sexuelles des individus. Pire encore : il faudrait également y deviner la cause d’un mal-être dû à une course effrénée au plaisir, mais aussi le terreau sur lequel peuvent se fonder tous les désirs de viols et de violences entre les sexes. Une thèse très forte à l’heure où on balance volontiers son porc. Un tableau bien noir en somme…

La vidéo date de 2014 et compte à ce jour près de 300 000 vues. Mais ce n’en est qu’une parmi d’autres et le mouvement corrélé ne cesse de gagner en importance aux États-Unis d’Amérique. Certains commentateurs vont jusqu’à parler de « révolution anti-pornographie ». Des scientifiques ont montré que la pornographie agit comme une drogue et a des effets profonds sur le cerveau humain. Cela sans compter ses impacts sociaux. L’amour et les relations humaines en sont défigurés. Ce serait donc un fléau pour la société.