Google licencie les employés tenant des propos discriminatoires

129
PARTAGER

En août dernier, James Damore a fait circuler une note interne chez Google dans laquelle il a affirmé que les femmes étaient naturellement moins enclines à réussir dans des postes d’ingénierie au sein de l’entreprise et que les efforts de Google en matière de diversité étaient erronés. Il a ainsi déclenché un débat houleux entre ses collègues, débat qui, selon les employés actuels, a amené Google à intensifier sa politique interne et à sévir contre les salariés qui dénonceraient la « diversité ». Google a ainsi réprimandé et n’a pas hésité à renvoyer des employés pour des propos jugés « discriminatoires »…

Ces efforts ont inquiété certains employés de Google. Tim Chevalier a d’ailleurs été licencié en novembre 2017 au poste d’ingénieur après avoir publié plusieurs messages internes jugés entachés de racisme et de sexisme. Ainsi, il est désormais interdit de parler de ce genre de choses au sein de l’entreprise au risque de se faire renvoyer. C’est une situation qui inquiète fortement les employés.

Source :

Gizmodo