30 voyous tabassent 3 agents des transports en commun bruxellois

491
PARTAGER

Certains faits divers font froid dans le dos. Dernièrement, c’est la commune d’Anderlecht en Belgique qui a fait parler d’elle en raison des violences terrifiantes dont elle a été le théâtre. Trois agents contrôleurs de la STIB (Société des transports intercommunaux de Bruxelles) faisaient leur travail le dimanche 22 avril 2018 au soir. Contrôlant des titres de transport dans la cité Peterbos, ils sont finalement tombés sur des fraudeurs. Cela leur a valu d’être pris à partie par un groupe d’une trentaine de voyous. Ces derniers ont lynché leurs trois interlocuteurs en un rien de temps vers 20 h 30. Les faits sont d’une très rare violence, comme en témoigne la vidéo prise sous le manteau par un passant :

Les trois agents sont blessés, mais l’un d’eux l’est très grièvement. La STIB s’est mise en grève dès lundi matin par solidarité. Les témoins évoquent au sujet des agresseurs une trentaine d’individus d’origine maghrébine, visibles sur la vidéo reprise par tous les médias. Le nationaliste flamand Theo Francken, secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration en Belgique, a directement parlé de « jeunes arabes » sur Twitter, ce qui a déclenché une polémique :

Pour l’instant, aucune interpellation ou arrestation n’a eu lieu, mais une enquête est en cours. Le quartier dans lequel s’est déroulée l’agression sauvage est également connu pour être une plaque tournante du trafic de stupéfiants. DH.be parle carrément de dealers de 9 ans seulement… RTBF rapporte que des journalistes (VRT) puis des pompiers ont aussi été agressés à Peterbos depuis dimanche soir. Il y a quelques semaines, la cité – souvent qualifiée de « zone de non-droit » – avait fait parler d’elle en raison de la mise en garde à vue d’un suspect dans une affaire de tentative de meurtre sur des policiers caillassés si ce n’est lapidés.

Source :

RTL Info