Observer le mouvement de l’air avec la strioscopie

319

Le département des sciences naturelles de l’université d’Harvard a réalisé une expérience qui montre une méthode optique appelée la strioscopie, qui permet d’isoler dans une image les détails et petites variations de l’air et de différents gaz.

On peut parfois remarquer les troubles dans l’air au-dessus des radiateurs ou du goudron chaud: la strioscopie permet de visualiser ce type de turbulences avec une bonne précision. Le phénomène présenté dans cette vidéo s’appuie sur les variations de la densité de l’air. Lorsque l’on chauffe un gaz, il se dilate et lorsque de la lumière le traverse, elle est réfractée là où l’air change de température.

Mais comment cela fonctionne dans la vidéo réalisée par Harvard ? L’idée est de retirer la lumière qui n’a pas été déviée par l’objet pour ne garder que la lumière déviée, afin de mettre en évidence les turbulences. On filtre puis élimine le fond continu de l’image pour ne garder que les turbulences de l’objet. Pour réaliser une strioscopie, il faut donc réfléchir l’image source dans un miroir concave focalisé sur une lame de rasoir servant de filtre, fixée devant une caméra.

La lumière réfractée près du miroir et interceptée par la lame donne alors l’illusion d’une ombre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here