Le port d’armes est un droit constitutionnel auquel aucun Président Américain n’a encore osé s’attaquer de manière frontale. Arguant des slogans politiques et autres manœuvres visant à calmer les tensions des suites d’un incident, les choses se répètent et se répètent encore, et encore.

En juge cette folie meurtrière qui a abouti à la mort de 58 personnes à Las Vegas. En effet, au décours d’un concert de Country du chanteur Jason Aldean qui clôturait le festival Route 91 Harvest.

“On tire !”, “Mettez-vous à terre !”, “Restez couchés !” sont-ce les mots qu’on pouvait entendre dans la foule, qui encaissait les balles tirées par une arme automatique disposée au 32e étage de l’hôtel Mandalay Bay par Stephen Paddock, un sexagénaire accro aux jeux.

Lui même s’étant suicidé juste avant l’arrivée des policiers, aucune information n’a pour l’heure été émise par les autorités locales pour essayer d’expliquer le pourquoi de cette fusillade, qui laissera sans nul doute un fort traumatisme aussi bien chez les spectateurs que chez le chanteur Jason Aldean, qui lui-même, s’est enfuit par les coulisses lorsque les premiers tirs retentirent.

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici