Les centrales nucléaires françaises ne sont pas sécurisées, pour preuve ce rapport commandé par Greenpeace qui rapporte que les bassins de refroidissement de nos centrales nucléaires sont sujets à une faible capacité de résistance aux attaques terroristes.

Pour protester à sa manière face à cette situation, l’organisation non gouvernementale de protection de l’environnement Greenpeace a décidé de passer à l’acte et prouver au monde entier combien il était aisé de pénétrer ces centrales nucléaires françaises, et y a tiré des feux d’artifices.

Comme expliqué dans le sujet du site ami VivreDemain, les centrales françaises pêchent à un niveau, celui de leurs bassins de refroidissement.

Ces derniers pêchent en effet sur le plan structurel, c’est à dire, leur construction n’a pas prévu de parois renforcées les rendant plus robustes, et sur le plan des matériaux utilisés pour leur construction.

La catastrophe la plus redoutée étant une exfiltration de composés radioactifs, qui tueraient et ioniseraient une très grande partie des populations française, belge, allemande, luxembourgeoise et suisse.

Source :

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici