Une enquête a été réalisée par le Washington Post et le CBS récemment, révélant que les membres du Congrès et l’industrie pharmaceutique ont peut-être contribué à alimenter la crise des opioïdes. Les distributeurs de médicaments, dont les plus importants sont Cardinal Health, Amerisource Bergen et McKesson, sont en charge de l’expédition des médicaments vers les hôpitaux et les pharmacies aux États-Unis. Ces dernières années, le DEA a sévi contre les distributeurs lorsqu’ils envoient trop d’opioïdes. Ces derniers doivent en retour payer une amende pour continuer ses affaires.

Par ailleurs, le Congrès a adopté une loi qui n’autorisait plus la DEA d’appliquer ces amendes, en 2016. Selon l’ancien responsable de la DEA, l’industrie pharmaceutique, les fabricants, les grossistes, les distributeurs et les chaînes de pharmacies ont influencé la décision du Congrès. Une mesure a déjà été pise en 2016 permettant aux patients d’accéder à ces médicaments. A l’origine de cette reforme, on trouve Tom Morino, un républicain que Trump a nommé pour diriger le service de contrôle des médicaments.

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici