On peut désormais dire que le PSG est une écurie à présidents, puisque la commission électorale nationale libérienne a proclamé les résultats des élections présidentielles hier en fin d’après-midi, donnant vainqueur et nouveau président de la République du Liberia l’ex-attaquant du club de la capitale française, George Weah. Après deux essais ratés, il aura enfin pu accéder à la magistrature suprême.

Tout débute en 2005 lorsque, pris par des ambitions politiques, George Weah se présenta aux élections présidentielles, face à une certaine Helen Jonhson Sirleaf. Seulement, novice dans l’arène politique et peinant à imposer sa vision de la gestion d’un État, il fut battu à plates coutures par celle qui devint la première femme présidente d’une nation en Afrique.

Second essai en 2011, Weah briguait le poste de vice-président, qu’il ne put également pas obtenir. Il refusa par la même occasion la main tendue d’Helen Sirleaf, lui proposant de collaborer au sein d’une coalition bipartite.

C’est le troisième essai qui fut le bon puisque, depuis hier, George Weah est le président élu de la République du Liberia. Il a vaincu l’ex-vice-président de Sirleaf, Joseph Boakaï.

Agé de 51 ans, le nouveau président libérien, devra affronter plusieurs dossiers brûlants, dont le chômage, le manque d’infrastructures, ou encore un système de santé désavoué par les populations et décimé par le passage d’Ebola.

Le Ballon d’or 1995 devient également le premier footballeur devenu président d’une république.

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici