Guerre en Syrie : 250 morts dans le bombardement de Ghouta

140
PARTAGER

Selon des rapports, le bombardement en Syrie a fait 250 morts. C’est la pire violence dans la région de Ghouta près de Damas depuis 2013. Plus de 50 enfants ont été tués suite à ce bombardement. L’ONU a averti que la situation était en train de s’aggraver. Pendant ce temps, le gouvernement de Damas a envoyé les forces armées pour combattre les troupes turques qui ont traversé la frontière. La Turquie a tiré des obus près des troupes syriennes, ce qui a contrait les combattants pro-gouvernementaux à battre en retraite. L’armée syrienne n’a pas fait de commentaires à ce sujet, mais a déclaré qu’elle avait effectué des frappes aériennes sur les zones où les obus avaient été lancés.

Un porte-parole de l’ONU a indiqué qu’au moins six hôpitaux avaient été touchés dans la région de Ghouta. Les forces pro-gouvernementales, soutenues par la Russie, ont intensifié leurs efforts pour reprendre le dernier grand bastion rebelle dimanche soir. L’organisme syrien des droits de l’homme a déclaré qu’au moins 250 personnes avaient été tuées dans des frappes aériennes.

Source :

BBC