L’assassinat sauvage à Paris de l’octogénaire Mireille Knoll a ému par sa barbarie la France entière. L’enquête a déjà avéré le caractère potentiellement islamiste et antisémite de l’acte. Aussi, une « marche blanche » est organisée le mercredi 28 mars 2018 au soir contre l’antisémitisme, à l’instigation du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France). Ce dernier a convié les politiques à s’y associer… sauf Jean-Luc Mélenchon et les membres du Front national, dont la présence « n’est pas souhaitée ». Mais cette restriction a été très mal vécue par de nombreuses personnes, dont Daniel Knoll, le fils de la défunte.

Invité à s’exprimer au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, Daniel – le fils de Mireille Knoll – a vivement critiqué le CRIF, en souhaitant la présence du plus large public possible à la marche de ce mercredi. Il a notamment déclaré : « Le CRIF fait de la politique, mais moi j’ouvre mon cœur ». Son désir est d’éviter tous les communautarismes grâce au rassemblement le plus large possible.

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici