Le fils Knoll désavoue publiquement le CRIF

208
PARTAGER

L’assassinat sauvage à Paris de l’octogénaire Mireille Knoll a ému par sa barbarie la France entière. L’enquête a déjà avéré le caractère potentiellement islamiste et antisémite de l’acte. Aussi, une « marche blanche » est organisée le mercredi 28 mars 2018 au soir contre l’antisémitisme, à l’instigation du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France). Ce dernier a convié les politiques à s’y associer… sauf Jean-Luc Mélenchon et les membres du Front national, dont la présence « n’est pas souhaitée ». Mais cette restriction a été très mal vécue par de nombreuses personnes, dont Daniel Knoll, le fils de la défunte.

Invité à s’exprimer au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, Daniel – le fils de Mireille Knoll – a vivement critiqué le CRIF, en souhaitant la présence du plus large public possible à la marche de ce mercredi. Il a notamment déclaré : « Le CRIF fait de la politique, mais moi j’ouvre mon cœur ». Son désir est d’éviter tous les communautarismes grâce au rassemblement le plus large possible.