Fédorovski s’inquiète de l’essor de la mythomanie dans la diplomatie

180
PARTAGER

Il est né à Moscou le 27 avril 1950. Désormais célèbre écrivain de langue française, Vladimir Fédorovski a longtemps travaillé au Kremlin en tant que diplomate et interprète à la fin de l’ère soviétique. Fin connaisseur de la Russie, il s’est confié pendant une petite demi-heure lors d’un entretien audiovisuel accordé au média Russia Today. Il y aborde différents sujets, dont certains d’actualité. Entre autres, il aborde le sujet de la crise diplomatique actuelle qui brouille la Russie et l’Occident sur fond d’affaire Skripal et de guerre civile syrienne. L’ancien diplomate considère que cette crise est plus grave encore que toutes celles connues lors de la guerre froide officielle : « C’est beaucoup plus grave que la guerre froide », a-t-il déclaré.

Surtout, Vladimir Fédorovski s’inquiète d’une propension occidentale, partagée par de nombreux pays, à la mythomanie. Celle-ci serait visible dans la grande presse ayant pignon sur rue, mais aussi du côté des élites politiques. Il trouve très dangereuse l’absence de distinction, désormais, entre propagande et politique réelle. L’écrivain russe va jusqu’à affirmer : « Ils mentent et ils croient à leurs mensonges ». Une logique d’escalade à l’infini serait en train de s’installer. Mais pour nous mener jusqu’où ?

Source :

RT