La pression a augmenté sur les autorités françaises après qu’un groupe écologiste a déclaré avoir intenté une action en justice pour accuser les responsables de ne pas avoir maîtrisé rapidement les risques d’empoisonnement au plomb suite à l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris en avril. Des inquiétudes au sujet de l’exposition au métal toxique ont émergé peu après la catastrophe, qui a vu des centaines de tonnes de plomb sur le toit de l’église. Cela a dispersé des particules de plomb dans l’air qui se sont ensuite déposées dans les rues et les bâtiments des quartiers environnants.

Les autorités municipales ont d’ailleurs fermé indéfiniment deux écoles près du monument suite à la publication des résultats de tests indiquant des niveaux de contamination élevés de plomb sur un terrain de jeu. Les travaux de nettoyage à Notre-Dame ont également été interrompus après que le plus haut responsable du gouvernement de la région parisienne ait reconnu que les mesures anti-contamination étaient insuffisantes.

Source :

BusinessLive

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici