Les forces militaires françaises au Mali ont assassiné Ali Maychou, chef d’un groupe extrémiste islamiste ouest-africain, a annoncé le ministère de la Défense. La ministre de la Défense, Florence Parly, a déclaré que Maychou, le numéro deux du groupe extrémiste Jamaat Nusrat al-Islam wal-Muslimini (JNIM), a été tué le 9 octobre. Maychou était un ancien imam radical qui a été ajouté à la liste des personnes les plus recherchées par les Nations Unis pour ses liens avec le groupe militant dit « État islamique et Al-Qaïda ».

La France, ancienne puissance coloniale de la région, s’est battue contre le JNIM e d’autres groupes extrémistes au Mali et dans d’autres pays de la région sahélienne d’Afrique, une région peu peuplée située au sud du Sahara, qui s’étend de l’océan Atlantique à la mer Rouge. JNIM est responsable des attaques contre les troupes maliennes et françaises ainsi que contre les soldats de la paix de l’ONU. La violence exercée par les militants islamistes s’est développée au Sahel au cours des dernières années, de nombreux groupes étant liés à Al-Qaïda.

Source :

DW

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici