Le Parlement tunisien rejette la demande d’excuses du colonialisme français

45

77 débutés ont voté en faveur de la motion, qui demandait une compensation à la France pour son passé colonial. Le Parlement tunisien a rejeté une motion appelant la France à présenter des excuses pour les crimes commis pendant et après le régime colonial, après 15 heures de débat. Le projet de loi, qui demandait une compensation, a été présenté par la coalition centriste Al-Karama, qui détient 19 des 217 sièges au Parlement.

Les législateurs du bloc ont assisté à la session, qui s’est déroulée mercredi, portant des T-shirts avec le slogan : « Meurtre et torture, la brutalité du colonialisme français ». 77 voix ont été exprimées mercredi en faveur de la motion bien en deçà des 109 voix nécessaires pour qu’elle soit adoptée, un défi de taille, étant donné les profondes divisions entre les membres du Parlement tunisien. Le président d’Al-Karama, Seifeddine Makhlouf, a déclaré qu’ils ne sont animés d’aucune amertume ou de haine, mais de telles excuses guériront les blessures du passé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here