Un tribunal français emprisonne six personnes pour un accord sur les armes

51

Le soi-disant, scandale karachigate a entraîné l’ancien premier ministre Edouard Balladur, qui sera jugé dans les mois à venir pour avoir reçu des pots-de-vin sur une affaire de ventes d’armes afin de financer son échec à la présidentielle de 1995. Balladur a affirmé que l’argent, y compris les dépôts de quelques 3 millions d’euros, provenait des ventes de tee-shirts de campagne et d’autres marchandises ainsi que de dons de membres du parti. Balladur a perdu sa bataille électorale face à son rival de centre-droite Jacques Chirac.

Les personnes emprisonnées comprennent Thierry Gaubert, ancien assistant du ministre du Budget de l’époque, et l’ancien conseiller de son ministre de la défense, Renaud Donnedieu. Ce dernier a été condamné  trois ans d’emprisonnement. Gaubert quant à lui a écopé de deux ans de prison, tout comme Dominique Castellan, ancien chef de la division internationale de l’entrepreneur français de défense navale. Cette affaire remonte aux négociations entre le Pakistan et la France pour la vente de sous-marins français de classe Agosta 90B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here