Un mémorial pour 122 françaises assassinées

38

Les noms de 122 femmes assassinées par des hommes au cours de l’année écoulée en France ont été collés sur un mur de Paris dimanche soir dans le cadre d’un mémorial pour marquer la première année d’une campagne qui a mis la crise du fémicide dans le pays à l’honneur. Le mouvement lancé par un groupe d’activistes connus sous le nom « les colleuses », a débuté à Paris en août 2019 et a depuis vu des centaines de slogans anti-fémicides collés sur les murs à travers le pays.

Les slogans révèlent souvent les détails saisissants des histoires des victimes. Dimanche, les militantes sont retournées sur le site de l’une de leurs premières affiches pour ériger le mémorial aux 122 femmes tuées depuis le début du mouvement. La France a l’un des taux de fémicide les plus élevés d’Europe occidentale avec 146 femmes tuées par leur partenaire ou ex-partenaire en 2019, selon les chiffres du gouvernement, soit une augmentation de 25 par rapport à l’année précédente.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here