Une infirmière américaine a eu une courte conversation avec l’un de ses patients au sujet de l’élection présidentielle aux États-Unis. Quelques jours plus tard, elle a été licenciée. Ainsi, elle a intenté une action en justice après avoir affirmé qu’elle avait été limogée pour avoir été une partisane de Trump. Plus tôt ce mois-ci, Lizzy Mathews, du Colorado, a poursuivi Kelly Torres, directrice des soins infirmiers du Denver Health Medical Center, et Marc Fedo, un haut responsable de cet établissement. La femme de 65 ans a indiqué qu’elle a été renvoyée après qu’un patient lui eut demandé qui, selon elle, gagnerait les élections durant la campagne présidentielle de 2016. Selon Fox News, au cours de la courte discussion, Mme Mathews a dit qu’elle voulait que Donald Trump gagne.

Le patient a alors répondu qu’il ne voulait pas que cela arrive. Mme Mathews a prétendu que son directeur l’a informée qu’une plainte avait été faite au sujet de la conversation quelques jours plus tard. Mme Torres a ensuite renvoyé Mme Mathews en raison d’un manque d’heures de travail. M. Fedo a approuvé la décision et a déclaré l’infirmière inéligible à la réembauche.

Source :

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici