Le ministre de la Santé ne souhaite pas une loi sur l’euthanasie

245
PARTAGER

Depuis plusieurs années, l’euthanasie est un sujet débattu de manière récurrente en France. Plusieurs affaires médiatiques ont mis cette question sur le devant de la scène, comme l’histoire du docteur Bonnemaison au Pays basque. Des associations, telle l’ADMD (Association pour le droit de mourir dans la dignité), veulent peser en faveur de l’euthanasie, mais elles doivent faire face à des contestations provenant d’horizons divers et variés. De plus, des États ayant légalisé l’euthanasie il y a plusieurs années font mine de faire marche arrière ou sont le théâtre d’abus de plus en plus nombreux, à l’instar de la Belgique.

Alors que des parlementaires remettent le problème de l’euthanasie sur le tapis, le ministre de la Santé préfère qu’il n’y ait pas de nouvelle législation sur le sujet. Écoutée au Sénat par la commission des affaires sociales, Agnès Buzyn a en effet considéré que la loi Claeys-Leonetti actuellement en vigueur est suffisante. D’ailleurs, celle-ci – par la « sédation profonde et continue » qu’elle permet – a déjà été critiquée par diverses opinions éthiques. Le ministre ne souhaite pas aller plus loin pour ne pas mettre le personnel médical ou paramédical dans des situations morales embarrassantes.

Source :

Dailymotion