L’Inde fait aujourd’hui face à un problème majeur concernant la violence sexuelle contre les enfants. En juin, des centaines de personnes sont descendues dans les rues du centre de l’Inde pour protester contre le viol d’une fillette de 7 ans. Même si ces agressions ont déjà lieu depuis longtemps, la hausse du nombre de reportages liés à ce sujet a permis de sensibiliser les Indiens. Il y a également eu des changements de la définition légale du viol. D’ailleurs, les autorités doivent désormais enregistrer les plaintes concernant des agressions sexuelles.

Le débat actuel a été alimenté en partie par le viol et le meurtre d’une fillette de 8 ans au début de cette année. Le procès des hommes soupçonnés a commencé en avril. Maneka Gandhi, ministre indienne du Développement de la femme et de l’enfant, a déclaré qu’elle était profondément troublée par ces affaires de viol. En reconnaissance de la préoccupation croissante de l’opinion publique, le gouvernement indien a introduit la peine de mort pour toute personne reconnue coupable d’avoir violé un enfant de moins de 12 ans.

Source :

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici