Le maire de Loix, sur l’île de Ré, met en garde les utilisateurs de vélos électriques

508
PARTAGER

Le nombre de morts sur la route a augmenté en France. Si les automobilistes ont été fortement critiqués ces derniers temps, les vacanciers sont également confrontés à un nouveau danger. En effet, les cyclistes roulant sur des vélos électriques à grande vitesse inquiètent les autorités. Ces véhicules ont été modifiés pour rouler beaucoup plus vite. Cette pratique est pourtant illégale et ces véhicules ne devraient pas circuler. Les conducteurs sont ainsi capables d’aller à une vitesse de plus de 48 km/h, soit le double de la limite de vitesse pour les vélos électriques en France. Les propriétaires renforcent eux-mêmes la puissance de leurs véhicules.

Lionel Quillet, maire de Loix, sur l’île de Ré, une destination touristique très populaire où le vélo est roi, a tiré la sonnette d’alarme. L’île au large de la côte ouest de la France compte plus de 112 km de pistes cyclables. En été, près de 6 000 vélos traversent par jour certaines parties de l’île. Selon M. Quillet, ces vélos devraient être interdits en raison des nombreux accidents qui se sont déjà produits.

Source :

Telegraph