Facebook et Twitter ont été trop lents sur l’affaire de possible ingérence lors des élections américaines 2016

182
PARTAGER

Facebook et Twitter ont indiqué avoir mis trop de temps à s’attaquer aux campagnes étrangères pour potentielle ingérence dans les élections américaines. Répondant aux législateurs, la directrice des opérations de Facebook, Sheryl Sandberg, a déclaré que le réseau social était trop lent pour agir sur les ingérences électorales. Le directeur général de Twitter, Jack Dorsey, a également réagi en affirmant que sa plateforme n’était pas préparée et mal équipée pour ce genre de débat.

Google ne s’est pas présenté à l’audience de la commission du renseignement du Sénat. Lors de cette audience, le sénateur démocrate Mark Warner s’est dit profondément déçu du comportement de Google. Le comité sénatorial s’est concentré sur les actions entreprises par les géants de la technologie pour empêcher toute ingérence électorale future. La Russie et d’autres acteurs étrangers auraient diffusé des informations erronées et réalisés des propagandes avant l’élection présidentielle de 2016. M. Warner a affirmé qu’avec le recul Facebook et Twitter auraient commis de graves erreurs.

Source :

BBC