Jusqu’à 319 personnes tuées par le virus Ebola au Congo

15
PARTAGER

L’une des épidémies d’Ebola les plus meurtrières de l’histoire ne cesse de s’aggraver en République démocratique du Congo. Jusqu’à 319 personnes sont mortes. Le ministère de la Santé a annoncé que 542 cas d’Ebola avaient été enregistrés dans la province au nord de Kivu, 494 ont été confirmés. Sur les 319 personnes qui seraient décédées, 271 ont été confirmées. En moyenne, Ebola, qui provoque de la fièvre, de graves maux de tête et, dans certains cas, des hémorragies, tue environ la moitié des personnes infectées, mais les taux de mortalité dans les différentes épidémies ont varié.

L’Organisation mondiale de la santé a déclaré que les efforts pour contenir l’épidémie avaient été entravés en raison du non-engagement des communautés locales et du conflit dans la région. Le nord de Kivu, qui comprend les villes de Beni, Mabalako et Kalunguta, reste l’épicentre de l’épidémie. L’agence de santé publique estime que plus d’un million de réfugiés et d’immigrants se rendant au nord de Kivu traversent le pays, ce qui pourrait accélérer la propagation du virus.

Source :

CNN