Un chauffeur de bus a été tué après avoir été violemment attaqué par cinq toxicomanes qui ne portaient pas de masques et qui ont refusé de payer leurs billets. Le père de trois enfants, Philippe Monguillot, a été traîné du siège du conducteur et frappé à plusieurs reprises à la tête à Bayonne, dans le sud-ouest de la France. Sa femme, Véronique, a déclaré qu’elle vivait dans un cauchemar. Il ne peut pas leur laisser comme ça, il allait bientôt avoir 59, a-t-elle confié. Personne ne mérite de mourir pour un ticket de bus, a-t-elle indiqué.

Le maire de Bayonne, Claude Olive, a déclaré qu’il s’agissait d’une attaque barbare. On pense que M. Monguillot s’était disputé avec le groupe plus tôt dans la journée. Les procureurs ont décrit le gang comme étant réputé dans la ville pour la consommation de drogues et d’alcool. Un collègue anonyme a confié que Monguillot était un homme décent et travailleur qui s’occupait toujours des passagers.

Source :

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici