L’échec de la présence militaire française au Sahel

161

5 100 soldats sont déployés dans le cadre de l’opération Barkhane, menée par les forces armées françaises dans la région du Sahel en Afrique de l’Ouest. Cependant, cette opération est contestée dans de nombreux pays, dont le Burkina Faso et le Mali. La présence française n’est pas appréciée dans ces régions. D’ailleurs, la situation s’est aggravée mardi dernier lorsqu’un civil malien a été abattu et deux autres blessés par des militaires françaises.

L’armée française a déclaré avoir tiré des coups de semonce, mais certaines balles ont rebondi et ont touché le pare-brise d’un bus civil que les victimes occupaient. Selon les autorités, le civil gravement blessé avait été évacué par hélicoptère vers un hôpital de la force Barkhane à Gao, mais était décédé des suites de ses blessures. L’incident a cependant ravivé le sentiment anti-français au Mali. D’après une source médiatique locale, la fusillade n’était pas un accident, mais un acte prémédité. De nombreux Maliens ont demandé le départ des soldats français.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here