Le ministre des Finances accuse les maires de céder à la politique islamiste dans les piscines

68

Le ministre des Finances a accusé certains maires de céder à la politique islamiste, parce qu’ils autorisent des heures réservées aux femmes dans les piscines locales. Bruno Le Maire a tenu à souligner l’existence du terrorisme dans le pays. Par ailleurs, il a également expliqué le développement de l’idéologie à l’origine de ces actes terroristes. Faisant référence aux horaires spécifiques dans les piscines municipales, considérés comme discriminatoires, il a qualifié ces mouvements de lâcheté.

Les commentaires concordent avec les avis des membres du gouvernement du président Macro qui se sont prononcés plus durement contre l’islam radical et le soi-disant séparatisme des groupes religieux à la suite de l’attaque ayant tué un enseignant. Dans une interview accordée au journal Le Figaro, Le Maire a appelé les chefs d’entreprise à aider à lutter contre le séparatisme religieux. Selon lui, le projet de l’islam politique est de détruire la nation française, ses valeurs, souiller la mémoire nationale et saper l’histoire de la France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here