Le 12 septembre, le ministre français de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, n’a pas mâché ses mots. La Balance ne devrait pas être autorisée en Europe, a-t-il déclaré. Plus tard, le même jour, Bertrand Perez, le nouveau directeur général et chef de l’exploitation de l’Association Libra, a été invité à réagir face à ce rejet public. Il a semblé raisonnablement confiant que la Balance pourrait faire ses preuves et changer les idées du ministre.

Dans la matinée du 12 septembre, dans la politique mondial de l’OCDE sur la Blockchain, Bruno Le Maire a commencé son discours en réaffirmant sa ferme conviction que les crypto-devises étaient une technologie d’importance majeure pour la France, l’Europe et le reste du monde. Le gouvernement est déterminé à soutenir les développements de Blockchain et de devises virtuelles et à diriger la réglementation dans ce domaine. Il a cependant poursuivi en affirmant que le gouvernement français ne tolérerait pas ce qu’il a considéré comme des déclarations libertaires selon lesquelles les nouvelles technologies devraient bénéficier d’exemptions réglementaires et fiscales.

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici