Le parti de Le Pen a une nouvelle fois été contrecarré dans son ambition de remporter une première région lors d’élections entachées d’un taux de participation déplorable, avec environ 66 % des électeurs inscrits évitant de se rendre aux urnes. Pendant ce temps, le parti au pouvoir de Macron n’a même pas pu atteindre deux régions à l’échelle nationale, après que plusieurs de ses candidats ont été éliminés lors d’un premier tour humiliant le 20 juin.

Au lieu de cela, les élections régionales ont marqué un coup de pouce pour les principaux partis de droite et de gauche qui avaient été mis à l’écart par des discussions incessantes sur le duel du président avec Le Pen. Aucune région n’a changé de mains, le camp conservateur est toujours en tête avec sept régions, tandis que la gauche a obtenu les cinq autres. Le Rassemblement national avait mis ses espoirs sur une course serrée dans le sud de la Provence-Alpes-Côte d’Azur, la seule région qu’il a dominé au premier tour.

Source :

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici