Il crie « Allahu akbar » et veut s’en prendre à Merkel

443
PARTAGER

Angela Merkel est depuis plusieurs années à la tête de l’Allemagne, un pays habitué aux gouvernements de coalition. Alors qu’elle vient de glaner un quatrième mandat de chancelière malgré des élections décevantes pour sa formation politique, Merkel a été au centre d’un fait divers peu commun le mercredi 14 mars 2018. Un homme s’est approché d’elle et de son entourage tandis qu’elle se dirigeait vers sa voiture de fonction. L’individu aurait selon les témoins crié : « Allahu akbar ». Il a cependant été maîtrisé par les agents de sécurité avant de pouvoir s’approcher davantage. Tout cela intervient dans un contexte de crise sur fond de question migratoire.

L’information brute a déjà été relayée par une grande partie de la presse européenne. Depuis, le journal allemand Welt a révélé que le potentiel agresseur en question était un Afghan, âgé de 23 ans. Son mobile exact n’est pas connu, surtout qu’il vit à Ostfildern, en Souabe, non loin de Stuttgart. Inconnu des services de police, il serait donc venu à Berlin exprès. Les faits sont d’autant plus symboliques qu’ils ont eu lieu à la sortie du Reichstag. Le jeune Afghan a été pris en charge par un service psychiatrique et une enquête de police ordinaire a été ouverte.

Source :

EUNEW