Certains professionnels de la restauration et de l’hôtellerie feraient aujourd’hui face à une pénurie de mains d’œuvres. Ainsi, ils ont décidé de demander au gouvernement la possibilité de recruter des migrants. Dans un pays où le taux de chômage officiel est relativement élevé moyennant les 9 %, il semble étrange que des hôtels et restaurants aient des difficultés à trouver des travailleurs… Pourtant, le secteur cherche actuellement à combler près de 130 000 postes vacants. Les opérateurs ont ainsi demandé au gouvernement de délivrer des permis de travail aux migrants en situation irrégulière. En fait, coûts et conditions seraient naturellement revus à la baisse avec cette main-d’œuvre.

Pendant les périodes de vacances, de nombreux établissements hôteliers et restaurants n’arrivent pas à répondre aux besoins des touristes. Ils ont besoin de travailleurs et veulent se tourner vers des personnes qui sont prêtes à faire ce genre de travail. Le mois dernier, les syndicats du secteur se sont ralliés pour demander à l’État d’autoriser le recrutement de travailleurs sans papiers…

Source :

Ne ratez plus les news les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici